(1) Inutile de chercher dans le dico, ou sur wiki.... en fait, je suis juste scénariste de bandes dessinées.
Mais comme, apparemment, peu de gens savent ce que c'est qu'un scénariste de BD, j'ai inventé un nom pompeux aux consonances de grand savant... ça ajoute du mystère à ce métier bizarre...


Qui suis-je ?

Ma photo

Scénariste / auteur de BD :

Animation de stages / atelier BD / cours...
Rencontres, dédicaces...

dimanche 5 décembre 2010

Sucette de rose

Si on avait des petits doigts au bout de la langue,
Et une petite langue au bout des doigts,
Alors peut-être penserait-on moins à bricoler.
Non, je n'ai pas dit qu'on lirait plus.
Bye et bon tout.

mardi 23 novembre 2010

Tartine sèche aux pruneaux.

Morceau de voyeurisme, le matin chez les Pona's
"Ma petite fille de neuf ans machouille ses kellogs chocolat-dentifrice
- Moi ce que j'aimerais c'est un squelette à mitraillette.
Le père fini sa dernière fourchette de nouilles à la Kronembourg.
- moi j'aimerais un mort en chaussette."

Et puis sinon, le 26 de ce mois, je sort mon dixième album.
Et Jeudi on fête le soixantième album de Fred Duval.
Chacun son chiffre rond.
Ponpon.

samedi 13 novembre 2010

avocat chamelier



Oup's et que voilà le joli mois de novembre!
pluie de mouchoirs et doigt cassé, que de bonheur à l'aube de mon 42° anniversaire.
Ici tout avance toujours bien.
Le 25 novembre, un album arrivera briser la quiétude de vos librairies:
"La Sixième heure" que ça s'appelle.
Pour résumer, je parlerais d'une ode à l'amour, au whiskies et aux balles de révolver.
et pour le reste que dire...
Oh oui nous travaillons d'arrache clavier sur les couvertures de Carabosse.


C'est beau et je tire mon chapeau à Jean-Marie Minguez et à Gauthier Van Meerbeeck pour leurs idées et cette sueur intellectuelle que mes courriers et idées peuvent apporter.
Voilà.
En attendant, je boucle le synopsis de "Carabosse 2" et je promet aux futurs fans, une fin de saison pleine de suspens douloureux...
...Avant de partir sur les chapeaux de roues vers un autre projet qui pourrait bien venir mettre un peu de moi dans la collection "1800" de Jean-Luc Istin.
Bye et bon tout.


lundi 4 octobre 2010


Rapidos deux planches:
L'une est la première d'un projet avec Stephane Bervas.
Un space opéra.
La seconde est la dernière page crayonée de carabosse. C'est jean-Marie Mingez le dessinateur.
Et puis sinon, quoi d'autre?
Un peu de fatigue.
Alimentée par des trucs comme ce fichu texte devenu inexplicablement... violet!
Une bise de Poulpette, la tortue transgénique de Cirkus, à celui qui met ce texte en bleu.
Bye et bon tout.






jeudi 9 septembre 2010

Salade aux souvenirs de rosée

Bon...

C'est pas parce-que François Gomes (mon petit ours priapique), vend des illustrations originales et hors albums sur "Terres de Sienn" que je ne peux pas moi aussi écrire des scènes qui n'apparaitront jamais (et heureusement) dans "Terres de Sienn". Scènes écrites inutilement et allègrement sur le temps que j'aurais dû mettre à terminer le scénario du troisième tome.

Parce qu'il n'y a pas de raison que les scénaristes restent toujours frappés au coin du bon sens, de l'appât du gain et de la raison gardée (quelqu'un pense quelque-chose de cette phrase?).

Et donc, en exclusivité sur ce blog, une scène entre un ogre suicidaire et une demi-elfe misanthrope. La présence d'un caillou est totalement indépendante de ma volonté.

Hem...

"Sur une route déjà oubliée aux temps des rois claquerouille, un caillou s'ennuie grave.

Coincé entre une maigre plante mangeuse de poules et un nid de poule sans poule, il essaie d'oublier les gémissements de feuilles affamées et les grognements d'un trou abandonné.

Soudain, des voix le forcent à complètement sortir de ses rêves de gravier. Le caillou ouvre un œil pour voir approcher un ogre et une demi-elfe en pleine conversation.

Frozzen: Je me souviens de choses d'avant tes parents Laam. Mais pas beaucoup plus avant...

Laam: Même pas ton enfance? Ton corps est immortel... mais pas ta mémoire? C'est quoi ton plus vieux souvenir?

Frozzen: La solitude. J'ai toujours été le dernier des ogres. C'est tout ce dont je me rappelle au plus loin. Je dois avoir la mémoire d'un caillou.

Frozzen croise le regard attentif du caillou devant lequel il passe.

Laam: Tsss! Les cailloux n'ont rien à voir avec les ogres. Ils sont juste là pour recevoir des coups de pieds quand ils gênent sur la route!

D'un bon coup de bottes, elle éjecte la caillasse à la mine résignée, hors de son chemin.

Laam: Et tu veux vraiment te servir de l'ossuaire de Yarligg, pour crever?

Frozzen: Disons, pour arrêter une route où on m'a donné trop de coups de pieds.

Laam: C'est débile. Moi je veux construire un havre de paix. pas de mort. C'est plus sain je trouve.

Frozzen: Un endroit ou plus rien ne viendra te déranger?

Laam: même les oiseaux ne viendront plus chier sur mes poulaines! Y aura que moi sans rien d'autre.

Frozzen: Tu veux construire... rien?

Laam regarde méchamment l'ogre.

Laam: Et si tu la fermais? je comprend jamais rien à ce que tu radote l'ogre!...

Le caillou, loin derrière, ne les entend déjà plus. Il finit de se refaire une vie là où la demi-elfe l'a envoyé bouler. La touffe d'herbe d'amour qui l'a reçu au plus profond de ses longues branches, est déjà en train d'organiser un banquet de bienvenue. Ses douces feuilles penchées sur le roc, le caressent et laissent glisser en prélude à la fête, ses premières gouttes de rosée.

Au prochain orage, un joli troll naîtra de la feuille et du caillou...

et du coup de pied au cul.

Bye et bon tout.

mercredi 8 septembre 2010

Tapioca sanguninaire au gnou vorace



Un petit poème d'amour troll?
"Tes cheveux sentaient bon comme le vieux chêne.
Ils bruissaient telle la forêt dans les tempêtes.
Je rêve d'une hache. "
C'est trop sentimental le troll.
Sinon, une petite planche?

mardi 31 août 2010

crépes noires au fond de l'oeil



je repense à une décharge au milieu de laquelle j'avais vu un de ces vieux Imac qui avaient transformé le paysage informatique en arborant de belles couleurs vert pistache, rose bonbon ou orange abricot.
Celui que je voyais, avait contribué à la renaissance d'une pomme croquée.
Presque un trognon.
Qui finalement avait repris des couleurs
Grace à celles de ces petits Imac.
Qui avaient balancé contre toute logique commerciale, de la couleur acidulée dans nos bureaux et nos salons.
Et puis fatigués mais victorieux, avaient vus leurs carcasses de plastique partir à la décharge.
J'y repense puisque j'ai aujourd'hui un de ces nouveaux Imac.
Depuis le temps que j'en rêvais. Je jubile, je suis heureux
Même s'il est gris.
Et en prime du noir et blanc
C'est la septième page du deuxième tome de "sixième heure"
Un lapin amoureux à celui qui trouve le trésor derrière ce code.
Bye et bon tout.

jeudi 26 août 2010

conserve de soleil



"Je suis comme ce caillou glacé,
bien perché, au dessus de la vallée.
Grognant contre le soleil brulant,
qui grille mes beaux silex blanc.
Et agresse la caillasse desséchée,
d'un sale cancer du rocher.
...Heureusement il pleut."


Sinon ,j'ai acheté mes premiers crayons de couleurs pour pourrir les prochaines dédicaces de mes dessinateurs préférés...
Bye et bon tout.

mercredi 25 août 2010

Boulettes aux ultrasons réfrigérés



Je repense aux ingénieurs.
A ceux qui ont couchés avec des gremlins pour avoir le pouvoir.
Celui qui leur permet de s'approcher de notre vie et de la pourrir
Pour exemple: Ma machine à laver la vaisselle.
On a mis le prix pour avoir la plus silencieuse.
Vraiment silencieuse la bête.
Il y aurait eu l'option essorage, on ne l'aurait pas entendu.
Il n'y aurai pas eu cette P3#[|[|\ de trouvaille géniale on aurait été heureux...
Parce que là les ingénieurs ont fait fort.
Se rendant peut-être compte que leur machine trop silencieuse ne pourrait plus se démarquer face à d'autres (comme le frigo-barbecue ou la trop géniale friteuse-gicleuse) il fallait marquer le coup.
Trouver l'idée qui nous laisserait un souvenir... des rides en plus, bref une envie de meurtre.
En collant une alarme bien puissante à leur Ninja-vaisselle.
Et ainsi nos nuits après cet achats, ont été tuées par une machine à laver ultra-silencieuse qui sonnait à la fin de chaque lavage...
Heureusement, depuis elle est tombée en panne.
Comme quoi les Gremlins-ingénieurs n'ont pas tout pouvoirs...
Ça sauve.
Sinon, je vous passe une planche colorisée de "6° heure".

Moi j'aime.
Bye et bon tout.

vendredi 6 août 2010

"Sopporos" ou tartine de radio au petit déjeuner.

"Bruit de gens qui marchent avec des patins.
-Alors Anne Marie, qu'est-ce que vous pouvez me montrer dans votre bibliothèque qui nous fasse rêver?
-Eh bien là, devant vous j'ai l'un de mes livres préféré...
-Oh là c'est ce...
-Oui il beaucoup vécu.
-Mince mais vous n'avez pas fait que le lire.
-Oh ce n'est pas un simple livre de chevet .
-Vous savez on lit aussi aux toilettes.
-Et les pages de cette édition de la Pléiade vous ont bien aidé à en sortir.
-Les livres sont aussi là pour nous aider dans les mauvaises passes.
-Là, ce sont des ...trous que je vois Anne Marie?
-Oui, ça devait être un retrait à la banque qui a marqué la couverture.
-On peut dire que ce livre a été le compagnon parfait d'un moment difficile.
Rire feutré des deux...
-A ce propos Anne marie, vos démêlées avec la justice se sont bien terminées?
-Eh bien, on attend toujours de retrouver le juge.
-la tête a disparu je crois.
-Mais si vous nous lisiez un morceaux de ce livre Anne Marie?
-Ce serait avec plaisir. Je prend au hasard ce morceau de livre et ... oh il manque des pages.
--Est-ce grave?
-Non, je vais lire la dernière phrase de chaque page encore présente.
Même ainsi ça reste totalement cohérent.
Bruit de pages...
-Et ça ne peut pas être moins cohérents je pense.
-Alors là...Page 19.
-Oui?...
- Page 3,
-On sent déjà la poésie...
-La 24, 5.
-Décidément la Pléiade offre des éditions bien unique.
- 39 bis/ab.
-Une bien belle d'ailleurs.
-Oui j'étais enrhumée lors d'une de ses lecture.
-Et maintenant...
-Nous rendons l'antenne.
-Anne Marie?
- XB-1.
-Bon... nous laissons donc Anne Marie.
-2b...
- coulé."
Sinon, j'aime de plus en plus France-Inter ces matin d'Août.
Bye et bon tout.

mardi 3 août 2010

Saucisse au vinaigre de mauvaises nouvelles...

... où on peut aimer les saucisses grillées même accompagnées de trop d'aigreur.
En attendant je suis de retour de vacances!
Le cerveau grillé et détendu au Tramineur, à la bière Bulgare et aux histoires trop riches me revoilà!
Grands fous!!
Que dire d'autre?...
J'ai profité des routes défoncées de la Bulgarie pour inventer un space opéra cahotant.
Ça parlera de planètes revanchardes, d'astéroïdes pleins d'esprit et de héros qui rendraient Eminem éminemment positif.
Sans parler de combats à l'arme blanche où même un chevalier Jedi ne retrouverait pas les piles de son sabre laser.
Parce qu'il faut bien l'avouer: Le space opéra c'est pas les aventures de Bubulle dans son petit bocal.
Pour le reste tout avance bien.
"Sixième heure" devrait même sortir en Novembre!
"Carabosse" pour début 2010!!
Et le reste pour plus tard.
Pour finir, je me souviens d'un copain espadon qui un jour m'a avoué qu'il ne comprenait pas pourquoi son épouse ne le regardait jamais dans les yeux quand elle lui disait "Je t'aime".
j'y pense parce que j'ai appris que sa belle venait de l'abandonner pour refaire sa vie avec un citron
Mon pote était pourtant un type délicieux...
Moralité: Méfiez vous des choses aigres qui paraissent bien aller.
Bye et bon tout.

vendredi 2 juillet 2010

Dates d'oeuf passé

Allez grands fous.
Je profite d'un moment de calme pour vous glisser cette forme d'hommage à la fin d' Ostruce.
Car la nature m'a permis de mettre la main sur le dernier œuf de dragon de cette planète.
Attention aux zeux

Une bises dédicacées de notre nouveau né au première qui trouve la supercherie qui s'est immiscée dans ce miracle de la nature.

jeudi 1 juillet 2010

Yaourt en vacance

Alors, il est sorti !
Le tome 4 d'Ostruce.
La fin d'un cycle.
La solution à l'énigme du poulet de Skoff.
Le moyen de faire taire Katiana.
Et celui de rendre Ajjer plus souriante.
Bref, la solution à ce que vous allez faire de ce billet de 13 € qui traine dans vos poches depuis la dernière "foire-à-tout" où un vendeur à tenté vainement de vous escroquer.

Une image de ce que Christophe Dubois prépare en solo sous les armes du Lombard?

Ça parlera de bateaux, de héros et d'aventures.

Pour le reste: "Déluge", "Carabosse", "6° heures" et "Les Terres de Sienn" foncent vers de nouvelles planches.
Je vous en passerai des exemples la prochaine fois.

J'ai aussi le regret de vous dire que, finalement, trop de difficultés et d'embuches ont vu la mort du célèbre Rezo.
Une planche, pour mémoire?
La série ne sortira donc pas chez Le Lombard.

En attendant et, comme cette fin brutale s'est faite au plus mauvais moment pour Stéphane Bervas, je bosse en urgence sur un "space opéra" où le talent de Stéphane va pouvoir exploser avec plus de résultats et moins de blessures que précédemment.
Du moins, je l'espère.
Le synopsis est presque complètement écrit.
Le background à base d'empire(s) galactique, de guerres au blaster et de recettes de cuisine du 'foie humain au vinaigre de fraises bleues' est bien mis en place.
Les croquis d'études avancent et un éditeur a déjà fait une proposition de contrat.
Le tout en une semaine.
Je suis content, fatigué et digne d'un petit repos.
Tout ça pour dire que je me casse en vacances.
Trois semaines.
En Bulgarie.
Le pays du lait salé, des volailles à la Mary Jane et des vampires en goguettes.
Et que je reviens, début août, frais comme un yaourt bulgare.

Bye et bon tout.

mardi 8 juin 2010

Braisé d'autruche au Marignan

Marignan est l'une des rares dates dont je me souvienne.
C'est pour cela que je m'en sers souvent en cuisine.
A la différence du premier pas de l'homme sur la lune.
Un an avant et hop j'en aurai collé partout.
A qui la faute?
Surement pas à moi.

Cette petite mise au point effectuée, voilà un petit résumé de mes aventures de bulles.
D'abord l'annonce de la sortie du "Cycle d'Ostruce 4" pour le mois de Juillet!
Christophe s'y est défoncé et les dragons ont eu l'omelette qu'ils méritaient.
J'en profite pour faire savoir à tous les fans de Christophe Dubois qu'il démarre une nouvelle série en solo chez Le Lombard.
Réservez les albums, je prédis du magnifique.
Pour le reste " la Sixième heure", mon premier thriller ésotérique est en passe (enfin) de trouver coloriste à son trait.
Le premier tome et le second ne seront pas trop espacés et contenteront les impatients.
"Déluge" progresse et n'a pas encore de date de sortie.
"Carabosse" avance et est prévu pour Angoulême prochain.
"Les Terres de Sienn 3" dernier du cycle avance avec la fébrilité que nous connaissons chez Fanfan.
Tous mes vœux de réussite Fanfan dans ta lutte contre les lentilles sauvages.
"Rezo", ma vieille série post apo. Véritable Arlésienne de la BD fonce sur les routes du massacre urbain et de la folie électronique.
D'ailleurs , vraiment un grand bravo à Stephane Bervas qui ne fera pas démentir la réputation de courage et d'opiniâtreté des bretons.
Non, j'ai pas dit têtu comme un pitbull.
Et je ne parle pas de sa célèbre recette de galette PC au gril.
Oh oui pour les fans frustrés de "Dolls Killers"!
Patientez et un truc viendra bientôt nourrir vos questions quand à la fin de cette série.
Non, je n'ai pas dit nourrir vos névroses.
Et pour toutes autres infos techniques voyez à droite.---->
Bye et bon tout.

mercredi 2 juin 2010

Sorbet micro ondes

J'ai noté un lieu commun sur ce monde de blog.
L'excuse du blogger quand il a mis du temps à mettre quelques nouveaux post.
Certains se collent à l'exercice après dix minutes d'absences, dix jours ou même dix mois.
Dix ans?...
En tout cas, ça peut souvent commencer par
"oué je sé..."
Ou par
" Oui je sais...
J'ai été absent un peu trop souvent...
Trop longtemps...
Trop.
Mais j'étais dans la galère, dans l'armée, dans la mort, dans ton c..., etc, etc ...
Mais lol je suis revenu!"
Tout ça pour un public qui va de dix à dix mille lecteurs.
Plus quelquefois?
Qu'elle folie!
Alors qu'un gouvernement qui se respecte ne donnera jamais d'excuses pour ses absences, ses assauts déplacés, ses remboursements chômage, maladie, décés, etc, etc ... En retard.
Aussi j'ai décidé de transformer ce blog en gouvernement et de ne jamais y placer d'excuses.
Faut s'assumer.
Surtout pour mes dix fidèles lecteurs.
Bienvenue sur ce Narrogouvernement!
Le siècle prochain, j'aborderais la blogdémocratie.
Bye et bon tout.

mercredi 28 avril 2010

innocence à l'aïl

" Vous saviez que le père noel porte toujours des dessous féminins quand il va mettre les cadeaux le 24 au soir?
Il prétend que ça le change des lutins."
Bye et bon tout.

mardi 27 avril 2010

farine de mouton



Le soleil est finalement bien là.
L'égout défoncé de mon voisin est là pour l'attester.
Ça pue comme en été.
Heureusement le monde merveilleux de la bd est là!!
Rêves et ciments sous la mer.
Je vous passe quoi pour vous faire partager mes bonheurs?...
Une histoire de sorcière.
Qui, comme dans tous les bons contes de fées, va finir très mal.
Faut pas être une sorcière en ce moment.
Bye et bon tout.

mardi 23 mars 2010

Pissenlits chauds sauce printemps

Yo!
Je boucle le scénario de "Tria-Fata 2" rebaptisé "la sixième heure".
Je mettrai ici un morceau de ce travail qui a été plus dur et plus long que prévu.
Explications ?
Habituellement, on construit un scénario (description case par case) à partir d'un synopsis (description scène par scène).
Or là, le synopsis me paraissant manquer du sel et du poivre de l'aventure, j'ai décidé de retoucher ce qui n'allait pas.
Directement au scénario.
Ce qui a obligé le petit scénariste-pédaleur dans mon cerveau, de tout remettre en question à chaque nouvelle image, page, scène ou même... manque de scène.
Mais peut-on remettre en question ce qui n'existe pas?
Quand ce qui est là, se suffit en soit.
Eh bien, pour ma part je pense que oui!
Sans quoi on aurait ni toasters, ni Ipod, ni nouilles à la Kronembourg.
Et je ne parle pas du deuxième tome de "La sixième heure".
Car il faut raison garder en chaque chose.
Et en tout machin.
Bon je vais finir mes corrections, la dernière scène d'amour et ma sieste horaire.
Je crois que j'ai besoin de dormir moi...
Bye et bon tout.

lundi 8 mars 2010

salmigondis au vin rouge

Une citation du scénariste en fin de soirée qui expliquerait le succès des ventes de "Doll's Killer"?
"Moi, quand je prépare un Best-seller,
dés que je rentre dans le sérieux, je fais du n'importe quoi"
Bye et bon tout.

vendredi 5 mars 2010

Pizza carte graphique

Hier, une amie (dont je tairais le nom pour ne pas lui pourrir sa réputation de fausse rousse) m'a dit:
"Nico, quand je lis tes post, j'ai vraiment l'impression que tu prends trop de cachets.
Alors je prend les miens, j'avale ma dose matinale de scotch-ricorée et là j'arrive à comprendre ce que tu écrits."
D'où ce nouveau post qui va je l'espère, rétablir ma réputation de gars sain.
Voilà un extrait de mail envoyé tôt ce matin par un des dessinateurs les plus équilibrés avec qui j'ai la chance de travailler. Vous comprendrez, lecteurs et fausse rousse de mes amies, que mes écrits ne sont que la contre réaction des étrangetés que je rencontre dans mon job...

"ma carte graphique m'a lâché (tjrs au mauvais moment ces trucs la) et comme c'est un portable qui a quelques années...dur dur pour trouver des pièces détachées.
j'ai provisoirement réussi à réparer le truc.
je l'ai foutu au four...préchaufage 130 degrés, 3 minutes d'un coté, 3 min de l'autre et ça refonctionne ..."

Bien évidement je ne nommerais pas le dessineux qui fait ça, histoire de ne pas pourrir la réputation des autres... et de redorer la réputation des portables.
Une pizza pc à celui qui me donne la marque du PC portable de mon cuistot-dessineux.
Bye et bon tout.

mercredi 10 février 2010

Poule à l'eau

Bon, le nom de ce plat ne donne pas vraiment envie, mais ça cache du divin.
Allez un morceau de la recette.
Bien sûr il faut être amateur de volaille.
Mais en période de crise, que personne ne jette la pierre à la viande blanche.
Ça pourrait éclabousser, et pas seulement faire sauter la cuisinière.
Une bise du ténia arboricole du Zoo de Bourg Achard à qui trouve ce que contient la valise de la douce blonde.
Bye et bon tout.

mercredi 3 février 2010

Religieuse bien chocolat

Allez, un dialogue bizarre?
C'est la nuit, dans une rue de Los Angeles et une jolie religieuse portant le voile, téléphone sur son mobile.
Jola: Il est mort. Horst est mort.
Téléphone: Vous parlez du Cardinal Horst Généro?
Jola: Vous savez de qui je parle!
Il s'est suicidé.
Téléphone: Nous savons dans quelles circonstances cela s'est fait...
Jola: Non!
Téléphone: Son âme ira a sa place auprès de Di...
Jola: Non!
Il s'est vraiment suicidé!
Téléphone: Ma fille...
Jola: Il a mis fin à ses jours volontairement.
Pour que mon âme n'aille pas en enfer en vous obéissant.
Pour moi.
Il m'a sauvé!! Vous comprenez?!
Téléphone : Ma fille ressaisissez-vous! Votre mission passe avant t...
Jola: Vous, taisez-vous et écoutez! Je romps mes vœux. Je quitte l'ordre.
Téléphone: Personne ne quitte l'ordre...
Jola: Si!
Moi je le fais. Et je vais sauver l'âme de Horst.
Je vais découvrir et montrer ce que fait vraiment l'ordre.
Téléphone: Personne ne vous croira ma fille.
Jola: Dieu en jugera.
Téléphone: Ma fi...
Blip!
La jolie religieuse jette le mobile avant de s'éloigner sur les trottoirs de Los Angeles.

Une religieuse à la mortadelle à celui qui découvre pour quelle série sentant le souffre, cet échange pieux est destiné.
Sinon, dans un combat opposant un évêque à un cardinal, qui c'est qui gagne?

vendredi 29 janvier 2010

Salade de fruit

On fait court?
On fait court.
"Cocotiers caquetants,
Cahotants dans le vent.
Écoutez s'écraser,
La jeune poire tombée.
Pom!"
Bye et bon tout.

lundi 25 janvier 2010

lentilles sauce ophtalmo

La question est simple:
Un morceau de béton peut-il reprendre sa place de caillou ?
On remet dans le contexte.

Un caillou heureux est arraché à sa famille.
On le concasse, on le broie et on le brise avant de le lier à ses nouveaux petits amis chimiques et liquides pour faire un beau béton.

Monté en mur, il reste ainsi au sein de sa communauté de construction, jusqu'au beau jour où on se rend compte que son permis de construire est un faux grossier.
Et son univers se brise à coup de boule de fer et de masses payées au noir.

Laissé à l'abandon, il roule comme un triste morceau gris et finit droit à la rivière.
Là, de roulements en ballotages, il reprend la forme d'un galet et s'échoue dans un beau lit douillet avec d'autres vrais galets.

D'abord mal vu, il vit son lot d'aventures, sauvant tour à tour poissons, liquides et nouveaux potes cailloux. Jusqu'au beau temps où, enfin, on lui propose le célèbre rite initiatique qui va lui permettre de devenir un vrai caillou du clan Galet.

Mais, tout au fond de lui, reste la marque du béton.
Indélébile comme la morsure du Gobi-garou.
Et nuit et jour, de roulades en glougloutage, le chant du béton le rappellera à sa vraie nature pas naturelle.

Alors, la question apparaitra dans son immensité minérale:
"Un morceau de béton peut-il reprendre sa place de caillou ?"

Une lecture des œuvres de Pataavitrouête le toucan cinéphage du zoo de St Sever à celui qui trouve la réponse.

Sinon, Ostruce 4 est à sa trentième page et il devrait sortir avant la fin de l'été.
"Tria Fata 2" avance sur la route des morts mystérieuses et des nones joyeuses.
Et ma fille aime "La Momie 2"
Moi, beaucoup moins à mesure que ça passe en boucle sur notre TV familiale.
Et je parle pas du galet de cinquante kilo en forme de cœur que la petite sentimentale nous a ramené de sa dernière balade...

mercredi 6 janvier 2010

Glaçons au cidre Ponpon

Bon bon bon...
Humphrey Boggart n'aimait pas la cigarette.
Jacques Tati n'a pas eu de pipes.
"Avatar" est boycotté par les groupuscules anti-tabac.
Sigourney, y était pourtant la seule à préférer la clope au flingue, dans ce joli film pacifique.
Je crois que Gainsbourg préférait la fermer poliment, plutôt que de s'en coller une au bec.
Luky luke... je préfère oublier.
Décidément, je l'aime trop ce monde propre qui se profile à l'horizon.
Seul bémol.
Toujours rien pour lutter contre ce risque de cancer de l'anus que tous les culs serrés de la bonne santé négationniste vont se payer...

Sinon, "Terres de Sienn" passe les frontières.
En Allemagne.
Au moins, on ne l'accuse pas encore de trop fumer en faisant des km.
Et ma considération énergique au premier qui trouve la référence d'humour ultime qui associa jadis cancer de l'anus et non-fumeurs militants.
Laissez tomber les envies de procès, l'auteur est mort.

Bye et bon tout.