(1) Inutile de chercher dans le dico, ou sur wiki.... en fait, je suis juste scénariste de bandes dessinées.
Mais comme, apparemment, peu de gens savent ce que c'est qu'un scénariste de BD, j'ai inventé un nom pompeux aux consonances de grand savant... ça ajoute du mystère à ce métier bizarre...


Qui suis-je ?

Ma photo

Scénariste / auteur de BD :

Animation de stages / atelier BD / cours...
Rencontres, dédicaces...

mardi 23 mars 2010

Pissenlits chauds sauce printemps

Yo!
Je boucle le scénario de "Tria-Fata 2" rebaptisé "la sixième heure".
Je mettrai ici un morceau de ce travail qui a été plus dur et plus long que prévu.
Explications ?
Habituellement, on construit un scénario (description case par case) à partir d'un synopsis (description scène par scène).
Or là, le synopsis me paraissant manquer du sel et du poivre de l'aventure, j'ai décidé de retoucher ce qui n'allait pas.
Directement au scénario.
Ce qui a obligé le petit scénariste-pédaleur dans mon cerveau, de tout remettre en question à chaque nouvelle image, page, scène ou même... manque de scène.
Mais peut-on remettre en question ce qui n'existe pas?
Quand ce qui est là, se suffit en soit.
Eh bien, pour ma part je pense que oui!
Sans quoi on aurait ni toasters, ni Ipod, ni nouilles à la Kronembourg.
Et je ne parle pas du deuxième tome de "La sixième heure".
Car il faut raison garder en chaque chose.
Et en tout machin.
Bon je vais finir mes corrections, la dernière scène d'amour et ma sieste horaire.
Je crois que j'ai besoin de dormir moi...
Bye et bon tout.

2 commentaires:

  1. Bon, Nico, j'espère que le troisième tome sera plus facile... ou non.
    Il a été plus long pour moi aussi,mais pas dur! ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'espère surtout qu'il sera bon.
    En attendant j'ai presque fini les corrections du 2.
    Et heureux de savoir que tu lis mon mauvais Français!

    RépondreSupprimer