(1) Inutile de chercher dans le dico, ou sur wiki.... en fait, je suis juste scénariste de bandes dessinées.
Mais comme, apparemment, peu de gens savent ce que c'est qu'un scénariste de BD, j'ai inventé un nom pompeux aux consonances de grand savant... ça ajoute du mystère à ce métier bizarre...


Qui suis-je ?

Ma photo

Scénariste / auteur de BD :

Animation de stages / atelier BD / cours...
Rencontres, dédicaces...

vendredi 29 août 2008

Petite réflexion sur Juliette Désange et son colt 1911.
"C'est l'histoire d'une flic schizophrène soignant les troubles de la personnalité d'une clientèle de criminels"
La médecine prendrait ainsi le chemin d'une balle de 45?
Guère différente que celle du couloir de la mort diront certains.
Pas moi monsieur le juge!
Bye et bon tout.

mercredi 27 août 2008

Il ne pleut plus!
Rien, nada, pas une de ces gouttes qui ne brillent que quand on les prend en photo.
Avec un gros flash.
Et beaucoup de talent.
Moi je suis myope et sans grand chose à faire avec un appareil photo.
Alors je me venge à l'instant, en écrivant une histoire de gens muets, ou sourds ou alors aveugles.
Mais qui voient, entendent, et disent ce que même les dieux croyaient impossible.
"Tria-Fata" ça s'appellera peu-être.
Un thriller ésotérique sous contrat "soleil".
En attendant, le soleil n'est quand même pas là.
Je vais boire un café en imaginant ce qu'un flic peut dire à une mourante quand le brouillard s'épaissit.
Bye et bon tout.

mardi 26 août 2008

La pluie...
Je continue l'évolution de la page 11 de ce "Dolls 2".
Aprés avoir reçu le board de Sergio, on en a discuté et enfin laissé la place au crayonné.
Puis après discutions entre moi, Sergio et jean-Luc Istin, l'encrage a été lancé.
La couleur sera pour plus tard.
je souligne au passage, le travail très important de Jean-Luc Istin (Le faux druide en Jaguar de chez Soleil) , un directeur de collection qui suit très précisément chaque étape.
Jean-Luc est un vrai "casse-pieds". Un "casse pieds" qui ne laisse jamais passer une étape de travail sans y mettre son nez et surtout... son "vocabulaire" bien senti.
Sans lui, "Dolls" ne serait pas ce qu'il est.
Ah! Il ne pleut plus.
J'ouvre ma fenêtre et je file bosser sur "coeur d'Ost". Une série "d'héroic fantasy" d'une originalité sans concession.
Petit jeux: j'offre un trait à celui qui m'explique la phrase précédente...
Bye et bon tout.
Il pleut toujours.
J'en profite pour mettre un extrait du scénario de "Dolls Killer 2"
"

Page 11

11.1 -

Vue sur le plan de quelques quartiers de la ville. On ne doit pas reconnaître une ville comme New York (les connaisseurs vont nous tomber dessus en disant que le quartier dont je parle n'existe pas. Restons dans le vague).

Voix en hors champ: Alors?...

11.2 -

Plan large. Juliette (trois quarts face en pied) est debout à côté de la carte déroulée au mur. On est dans le bureau du chef. Le chef (trois quarts face, en pied) est assis sur son bureau.

Juliette: Peut-être un philippin. L’une des armes est un kriss, une lame utilisée traditionnellement dans le coin de la Malaisie, des philippines du sud-Est de l'Asie...

11.3 -

Le chef (En portrait, de trois quarts face) se gratte les cheveux d'une main. Juliette (trois quarts face en plan américain), s'est approchée, les mains dans les poches de son jean.

Capitaine: ...j'utilise une cafetière Krupp et je ne suis ni allemand ni vendeur de canon. Ça peut être un type lambda qui aime l'exotisme.

Juliette: ... Les meurtres imputés à notre chasseur de têtes sont sur la limite des quartiers philippins. Le premier mort, celui qui a été retrouvé à moitié enterré, a même de la famille dans ce quartier. C'est le sergent Howard qui s'était occupé de ce cas et qui a fait le lien avec les poupées. Il y en avait une avec le corps enterré...

11.4 -

Portrait du capitaine.

Capitaine: le sergent Howard connaît bien le quartier. Emmenez le avec vous.

11.5 -

Portrait de Juliette.

Juliette: j'aime bosser seule capitaine.

11.6 -

Premier plan sur Juliette (plan américain, de trois quarts dos). En second plan, Le capitaine (trois quarts face en pieds) se lève de son bureau.

Capitaine: Pas aujourd'hui. Vous avez l'inspection des services aux basques. Ce n'est pas le moment de vous la jouer mystérieuse asociale.

11.7 -

Le capitaine (trois quarts dos en plan italien) regarde la carte. Juliette (trois quarts face en plan américain) s'allume une cigarette.

Juliette: Ça ira chef. Ce n'est pas la première fois qu'ils viennent pour moi. Vous savez bien que je suis toujours clean...

Capitaine: Pas cette fois."



Vous avez noté que c'est la page onze?

Ensuite je colle le story-board de cette page. Chaque dessinateur a sa manière de boarder plus ou moins précisément. l'important étant de bien mettre en place les éléments clefs. Il y a la page suivante collé sur ce dessin.

La suite dans un prochain message.

Bye et bon tout.

Il va faire beau.
La radio l'a dit.
L'été est là!
D'où cette question:
Est-ce un été tardif?
Très tardif?
Ou est-ce le début d'un super automne?
très en avance ce super automne...
En attendant je viens de recevoir un nouveau paquet de pages pour "Dolls Killer 2"
C'est beau et bien noir.
Ça se passe dans un hivers qui pourrait être notre été...
La neige en moins.
J'essaie de vous en passer une page dans mon prochain message.

vendredi 22 août 2008

Ce matin, un ogre bleu est passé me voir.


“Soupe et poussière

Fantômes de cuisinières

Relever d'un doute de sirène,

D'un soupçon de rose éthylène.

Creux soupirs de soupières

Plus de Sanglotines dans ma bière.

Ça dilue.”


Il m'a écrit ce poème bizarre en échange du contenu de ma cave.

J'y ai gagné au change.

Je l'avais vidée la veille au soir.

Y aurait il un lien avec cette étrange visite?...

Bye et bon tout.

jeudi 21 août 2008

John me l'a dit, scénariste de BéDé c'est pas sérieux et ça peut pas bien finir.
Aussi j'ai très vite passé un diplôme de Narologue spécialisé en Eliptologie.
Avec succès!
Depuis j'ai l'air sérieux et je me lance sur ce blog pour vous faire partager les jolies aventures d'un spécialiste.
Vous aimez coincer la bulle? Moi aussi. Maintenant voyons comment gagner sa vie avec tout cet amour.
Bye et bon tout.