(1) Inutile de chercher dans le dico, ou sur wiki.... en fait, je suis juste scénariste de bandes dessinées.
Mais comme, apparemment, peu de gens savent ce que c'est qu'un scénariste de BD, j'ai inventé un nom pompeux aux consonances de grand savant... ça ajoute du mystère à ce métier bizarre...

lundi 24 novembre 2014

Gaufres au choix

Dans le monde printanier de la bd, il existe plusieurs manières de faire des cases:
L'une d'elle est le gaufrier.
Un truc simple qui consiste à coller les cases comme sur une grille de gaufrier et de mettre des dessins à la place du nutéla, du sucre ou du gras de canard frit pour les plus épicuriens. Facile à faire mais pas si facile à bourrer. A cause de ces foutues cases qui jamais ne s'adaptent au dessin et à ses foutues bulles pleines de fautes et du plaisir coupable du scénariste onaniste.
Exemple:




lundi 17 novembre 2014

glace de punk poussiéreux

La question m'est venue le jour de mes quarante six ans, samedi dernier face à une superbe omelette norvégienne et une bonne crève:
Est-ce aussi bon de dessiner une omelette norvégienne que de la manger?
Toujours le nez pris, voici la réponse.



Sinon, j'ai l'impression d'avoir trouvé la bonne police de caractère, avec la taille aussi...
Ça vous va?

vendredi 14 novembre 2014

Rosetta de Lyon

Bon ok j'avoue, la mission Rosetta est passionnante.
Mais un truc me turlupine.
Là, leur unique plateforme embarquée depuis une dizaine d'année dans une mission sans retour, vient de se coller contre un caillou et n'a pas l'air de vouloir vraiment en bouger.
L'énergie déclinante, la plateforme a été lancée dans un forage désespéré qui vient de... planter.
Bon et s'ils lancaient la douzaine d'autres plateformes  qu'ils ont embarqués pour finir cette mission ultra-risquée sur ce foutu astéroïde.
Hem...
Non, y a qu'une plate forme?
Ils ont monté une super mission qui devait dépasser la décennie et qui ne pourrait probablement plus jamais être refaite du fait d'une économie mondiale pourrave et d'une philosophie humaine encore plus barrée; tout ça sans penser que plusieurs plateformes avaient plus de chance de réussir qu'une seule machine?...
Bon... 3 milliard de dollars et dix ans de boulots terminé en deux jours faute de matos.
Et c'est parait-il une victoire européenne...
Aussi je pose cette question qui me turlupine:
A ce niveau, ça aurait été quoi un gros plantage?
Pas ça quand même?
Bye et bon tout.


lundi 10 novembre 2014

Homelette au yaourt

Et maintenant la fin de cette bonne histoire de l'oncle Starbuck.
Je travaille sur la taille des textes et sur la forme des bulles.
Et sur d'autres trucs que je vous montrerais peut-être.
Si vous êtes sage comme gravier sous tombe.




lundi 3 novembre 2014

brouilli de porphyre fleuri

Bon je devais boucler cette histoire aujourd'hui, mais j'ai tenté de bosser différemment cette fois ci.
Mon écriture s'approchant de celle d'un hérisson sclérosé (elle pique les yeux...), j'ai décidé de taper mes bulles en direct sur Gimp, logiciel de dessin gratuit et paradoxallement fishtrement riche (que les labos pharmaceutiques et leurs remèdes miracles pour l'hépatite C et autres tueries démocratiques en prennent de la graine...). N'étant pas au summum de la technique j'ai chié grave dans la mise en oeuvre et là vous n'aurez que l'avant dernière partie des aventures d'oncle Studbecker.
Bon les textes sont pas tous bien taillés, mais dés la prochaine fois, ça ira encore mieux.





lundi 27 octobre 2014

Revenu de Porphyre sans financier

Un lundi ensoleillé de plus!
Etant en vacances il n'y aura que le minimum syndical: Une planche.
En tout cas, voici la suite des aventures de Boby (Non! Y a pas deux "b" chez les cailloux) et George.
Comme quoi les histoires d'amour romantiques ont toujours besoin d'un peu de porphyre pour s'immortaliser. L'oncle Starbuck Robert n'est toutefois pas d'accord avec ça... Tant pis pour les gravillons qui l'ont pas encore compris.



lundi 20 octobre 2014

Interlude au champignon noir

Et pour ce lundi, un premier interlude.
un dessin là juste posé pour essayer de comprendre la profondeur de champ dans un dessin. Tout n'est qu'affaire de clair et d'obscur.
Je reviens sur ce dessin pour mettre le doigt sur une chiure visuelle qu'on appelle un trait parasite.
En effet, en premier plan, le petit caillou à grande gueule a, sur la face, un trait vertical qui est (presque) dans la continuité visuelle du bord vertical de la falaise en arrière plan. Ce qui crée le sus nommé parasitage de l'image en risquant de mélanger visuellement caillou et falaise, premier plan et arrière plan.
Comme quoi, un simple dessin peut passer très facilement de l'oeuvre d'art parfaite et digne de tous les livres d'histoire de l'art et des meilleurs émissions d'art-intello-à-la-mode de france inter, à une sombre bouse digne d'un scénariste Dyslexi-myope tentant vainement de se faire passer pour un brave, courageux et néanmoins désinteressé dessineux de BD.
A bon entendeur, bye et bon tout.



lundi 13 octobre 2014

Roti de reflexions mal fagottées

Ok il pleut toujours et il fait froid aussi.
Mais le chauffage va être mis dans les bâtiments publiques. Ce qui est un plus pour tous ceux et toutes celles qui se battent vainement avec des radiateurs récalcitrants depuis la fin de l'automne et le début d'un autre. hein, non j'ai pas parlé d'un été ou d'un printemps.
En attendant, je me rend compte que depuis que je donne des cours de BD, je dissocie de plus en plus le dessin, de cet art narratif. La BD caillou en est le plus parfait exemple.
Je dessine avec des moufles gauche aveugles tout en arrivant à raconter des trucs.
Paradoxalement je n'ai jamais autant étudié le dessin et tout ce qui s'y rattache, des logiciels aux bouquins en passant par les nouilles aux beurre. Hein quoi les nouilles aux beurre s'écrivent sans "x"? Ouais... mais ça illustre bien cette magie de la BD qui permet tout sans rien.
Caillou.



Oh oui!
je tiens à remercier Bruno Bellamy pour le temps qu'il perd régulièrement à essayer de m'apprendre comment vivre en bonne entente avec Gimp.

lundi 6 octobre 2014

coeur de caillou sur salade

Et bon oui, il pleut.
Aussi pour réjouir ce monde gris, un peu de soleil sur porphyre énamouré!






lundi 29 septembre 2014

cour de cailloux sur lit de pierre

Ok il pleut en ce beau lundi.
Et les poussières brisent le coeur et font pleurer des verres de contacts trop tendres.
Mais est-ce une raison pour se laisser aller?
Aussi dans le cadre caillasse et page gratouillées, voici plusieurs pages faites pour vanter l'aprentissage de la BD.
Pour une publicité montée en quelques minutes, j'ai posé les grands thèmes technique d'une BD classique.
Cadrages tier et centre, plans larges, portraits, règle des 180°, champs contre champs et sauts de pages. Bref un florilège de ce que l'on doit connaitre ou apprendre si on veut raconter des bêtises avec un crayon et des bulles.