(1) Inutile de chercher dans le dico, ou sur wiki.... en fait, je suis juste scénariste de bandes dessinées.
Mais comme, apparemment, peu de gens savent ce que c'est qu'un scénariste de BD, j'ai inventé un nom pompeux aux consonances de grand savant... ça ajoute du mystère à ce métier bizarre...


Qui suis-je ?

Ma photo

Scénariste / auteur de BD :

Animation de stages / atelier BD / cours...
Rencontres, dédicaces...

vendredi 29 janvier 2010

Salade de fruit

On fait court?
On fait court.
"Cocotiers caquetants,
Cahotants dans le vent.
Écoutez s'écraser,
La jeune poire tombée.
Pom!"
Bye et bon tout.

lundi 25 janvier 2010

lentilles sauce ophtalmo

La question est simple:
Un morceau de béton peut-il reprendre sa place de caillou ?
On remet dans le contexte.

Un caillou heureux est arraché à sa famille.
On le concasse, on le broie et on le brise avant de le lier à ses nouveaux petits amis chimiques et liquides pour faire un beau béton.

Monté en mur, il reste ainsi au sein de sa communauté de construction, jusqu'au beau jour où on se rend compte que son permis de construire est un faux grossier.
Et son univers se brise à coup de boule de fer et de masses payées au noir.

Laissé à l'abandon, il roule comme un triste morceau gris et finit droit à la rivière.
Là, de roulements en ballotages, il reprend la forme d'un galet et s'échoue dans un beau lit douillet avec d'autres vrais galets.

D'abord mal vu, il vit son lot d'aventures, sauvant tour à tour poissons, liquides et nouveaux potes cailloux. Jusqu'au beau temps où, enfin, on lui propose le célèbre rite initiatique qui va lui permettre de devenir un vrai caillou du clan Galet.

Mais, tout au fond de lui, reste la marque du béton.
Indélébile comme la morsure du Gobi-garou.
Et nuit et jour, de roulades en glougloutage, le chant du béton le rappellera à sa vraie nature pas naturelle.

Alors, la question apparaitra dans son immensité minérale:
"Un morceau de béton peut-il reprendre sa place de caillou ?"

Une lecture des œuvres de Pataavitrouête le toucan cinéphage du zoo de St Sever à celui qui trouve la réponse.

Sinon, Ostruce 4 est à sa trentième page et il devrait sortir avant la fin de l'été.
"Tria Fata 2" avance sur la route des morts mystérieuses et des nones joyeuses.
Et ma fille aime "La Momie 2"
Moi, beaucoup moins à mesure que ça passe en boucle sur notre TV familiale.
Et je parle pas du galet de cinquante kilo en forme de cœur que la petite sentimentale nous a ramené de sa dernière balade...

mercredi 6 janvier 2010

Glaçons au cidre Ponpon

Bon bon bon...
Humphrey Boggart n'aimait pas la cigarette.
Jacques Tati n'a pas eu de pipes.
"Avatar" est boycotté par les groupuscules anti-tabac.
Sigourney, y était pourtant la seule à préférer la clope au flingue, dans ce joli film pacifique.
Je crois que Gainsbourg préférait la fermer poliment, plutôt que de s'en coller une au bec.
Luky luke... je préfère oublier.
Décidément, je l'aime trop ce monde propre qui se profile à l'horizon.
Seul bémol.
Toujours rien pour lutter contre ce risque de cancer de l'anus que tous les culs serrés de la bonne santé négationniste vont se payer...

Sinon, "Terres de Sienn" passe les frontières.
En Allemagne.
Au moins, on ne l'accuse pas encore de trop fumer en faisant des km.
Et ma considération énergique au premier qui trouve la référence d'humour ultime qui associa jadis cancer de l'anus et non-fumeurs militants.
Laissez tomber les envies de procès, l'auteur est mort.

Bye et bon tout.