(1) Inutile de chercher dans le dico, ou sur wiki.... en fait, je suis juste scénariste de bandes dessinées.
Mais comme, apparemment, peu de gens savent ce que c'est qu'un scénariste de BD, j'ai inventé un nom pompeux aux consonances de grand savant... ça ajoute du mystère à ce métier bizarre...


Qui suis-je ?

Ma photo

Scénariste / auteur de BD :

Animation de stages / atelier BD / cours...
Rencontres, dédicaces...

mercredi 7 décembre 2011

Coriolis marinière

Allez un petit poème en attendant.


"Les tristes mers d’hivers
Sont pleines de faux corsaires
Et de sirènes grillées,
Qui rêvent de marchés ensoleillés.
Méfiez-vous des citrons."


Bye et bon tout

mardi 6 décembre 2011

Tartine à l'encre de sèche

Bon, bon bon...
j'ai passé plus de temps à écrire des histoires qu'a faire de jolis poèmes pour ce blog.
Aussi pour prouver aux geek et aux pouces atrophiés, qu'il y a une vie derrière le net, voici une ou deux preuves.



deux planches  tirées de "déluge 2".
Ensuite pour ceux qui font des bulles à propos de cette série trop courte et bien mal exploitée à leur goût.
Un projet de spin'off est en court de préparation.
Il se passera dans un milieu diamétralement opposé à celui de Déluge.
Mais!... aura pour héroïne l'un des protagonistes de Déluge.
Un concours pour gagner le second tome de Déluge?
Allez:
Où se passe une partie de ce projet de spin'off?
Un indice: les oeufs frais s'en sortent mieux que d'habitude.
Pour le reste quoi d'autres?
Je prépare un projet de thriller fantastique avec Juan Ferreyra au dessin.
Ça parlera de laboratoires pharmaceutiques et de tout ce qu'on est prêt à faire pour de bons gros bénéfices.
hein? Non je n'ai pas dit du mal des bons gros laboratoires pharmaceutiques.
J'ai même des copains et des copines qui y travaillent.
Y s'occupent de tas de poussins tout mignons.
Pour le reste Carabosse 2 avance bien et je vous met quelques pages bientôt rien que pour vous pourrir la surprise de la fin.
Hem...
C'est quand même chouette d'avoir un blog paumé rien que pour y dire des bêtises que personne lira jamais.
Bye et bon tout.

dimanche 16 octobre 2011

Bouchée de ketchup aux éclats d'ivoire molle

Sinon, m'a nièce veut relire "Twilight"
Je lui avait piqué ce "chef d'oeuvres", vite essayé, encore plus vite refermé et j'avoue...
...J'ai du mal à imaginer que ma nièce va s'abimer dans ce... Truc?
Allez je vous donne un exemple pour que vous compreniez mieux ma dubitativité vis à vis  du puritanisme vampirien qui se dégage de cette trilogie:


"
Une forêt, des gros arbres et un vent qui gonfle les cheveux de nos deux beaux héros juvéniles.
-Oh Michael... je vais te dire un truc... une chose, une envie, un désir, où ma vie est en suspend comme une carpe sur une branche au bord du missississippi..."
-Oui Laurita  parle vite avant que mon coeur ne défaille du désir inassouvi du chihuahua devant une boite de Shebba lapin-cocaïne.
-Eh bien mIchael... Je crois que je palpite à l'idée orgasmique de ...
-Oui!?...
....Parle VITE!!!
-Tes dents poussent Mich.
-Oup's pardon... Le désir tu comprends?
-Oui Michael. 
Et pour en revenir au désir fou à moi qui étreint mon coeur de jolie fille juvénile...
-PAAAARLE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
-Tes dents.
-Oup's.
-Bon je voulais te dire que je veux aller en ville avec toi.
-AARRRGHHHHHHH!
- Boire un thé à la verveine.
-Ah... Je suis fou de ...
...C'est vraiment tout ce que tu voulais?
- ...
-Bon alors y va, le boire ce thé Laurita d'amour?
-Ouais...
-Sinon... on dit Mississippi Laurita chérie.
-Ta gueule.
Quand on est bloqué au lycée depuis douze siècles on la ramène pas"


Voilà, c'était un extrait qui, je l'espère vous aidera à comprendre ce phénomène vampirien.
Quand à moi perso, il est comme le vent dans la foret. Il me gonfle un peu.
Hein quoi j'ai pas vraiment retranscrit le vrai texte?
A peine.
Sinon, le tome 2 de "la 6° heure" est sortit.



Ça boucle une série dans un florilège d'amour, de tendresse et de ce romantisme qu'on peut retrouver dans "twilight".
Dans les marges.
Bref, un album à lire entre la poire et le ketchup.
N'hésitez pas et allez le commander chez votre vendeur préféré.
De préférence un libraire.
Mais c'est pas obligé.
Bye et bon tout.




vendredi 23 septembre 2011

Canard sauce Tickets de métro

Le métro au tout petit matin froid.
Un passager s'installe sur l'un des nombreux sièges vides alignés contre les parois d'une rame.
Assis seul, son visage gris soudain s'illumine. Il sourit.
1°Passager: Coin coin.
Un deuxième passager, s'assoit sur la même rangée de sièges.
Il s'étonne des bruits du premier voyageur...
1°Passager : Coin coin coin coin
Puis...
2°Passager : Coin coin coin.
La rame démarre dans un cliquetis accompagné de petits caquètements.
A l'arrêt suivant, une dame rejoint la rangée, parait gênée par le bruit des deux autres et...
Dame: Coin? Coin coin coin
1°Passager  : Coi coin coin coin...
 2°Passager : Coin! COINcoin coinc... Coin coin.
Rattrapés par un nouveau compagnon qui prend le dernier siège à côté d'eux.
Coin coin coin coin Coin coin coincoinccoin...

Pour Joe assis face à eux contre l'autre cloison, ça devient gênant.
Il referme un peu mieux son imperméable sur ses jolies plumes brunes, relève son beau et grand bec plat et fait semblant de rien.
A-t-il été repéré?...

lundi 12 septembre 2011

Salade d'hibiscus bleu

Eté de merde.
D'abord j'arrive toujours pas à trouver la touche qui fait des "é" majuscule
Ensuite j'ai un peu tondu mon Hibiscus bleu.
Non...
J'ai franchement décapité ce putain de truc vert.
Mais c'est la faute du gazon.
Et de cet été de merde.
Entre la flotte et les rares rayons de soleil, le gazon avait prit des airs de savanes.
Et l'hibiscus bleu, une tronche de branches mortes.
Ma tondeuse s'est plantée et j'avais la tête ailleurs.
Vers un été sur l'île des pins par exemple...
Sinon, je hais aussi les ouvertures faciles en général et ces putains de paquets de croquettes pour chats qui veulent jamais la fermer facilement.
Demain ou un autre jours je parlerais des ennemis de l'humanité.
Entre les cintres haineux et les barquettes plastiques qui se déplient dans la poubelle pleine de trucs dégeux, il y a de quoi en trouver de ces ennemis de l'homme...
Moi en premier bien sûr.
Bye et bon tout.

samedi 10 septembre 2011

Paéla au poulet

Bon d'accord...
L'été n'a pas été formidable.
Pourrit?
Noooon. Les grenouilles et les éponges en tout cas en ont été très heureuses.
Et ma production... Puisqu'elle a été forcée d'aller trouver le soleil directement là où il grille bien et ne gondole pas le papier: L'Espagne.
Oui grand fou espagnophone, tu vas pouvoir t'offrir une pinte de bonne humeur en lisant "Doll's Killer" dans la langue de Tomas dé Torquémada.
Aussi file donc au soleil profiter de la plume de Sergio Bleda lors d'une de ses séances de dédicaces dont il a le secret.
Oh oui!
L'album es une compilation des deux Doll's killers à laquelle est ajoutée le synopsis traduit du troisième et dernier tome.
Voilà...
Pour le reste je bosse sur une foule de projets différents avec Déluge 2 en premières lignes.
Bye et bon tout.

samedi 27 août 2011

Gouter au vin blanc

Un petit poème en attendant la sortie prochaine  du dernier tome de "sixième heure"?
"Un petit sablé sur un canapé,
Criait devant la tv.
Le président y discourait,
En grignotant un petit gouter.
Sa fille"
Et je file finir mon petit déjeuner.

lundi 22 août 2011

fromage de tête à tête

"Les chats font pas caca dans la piscine"
Quelques-fois une histoire t'arrive en pleine tête et te dit je suis celle que tu attendais.
D'autres fois, c'est un titre.
Tout seul.
Bye et bon tout.

vendredi 19 août 2011

Amuse gueule sans rire

Allez en attendant ma cafetière: 
Rameau quand t'es vivant,
 t'es pas cassant.
RAAMEAU quand tu es mort,
T'es pas bien fort!!
Et mon café sans sucre merci.

Sinon, je boucle enfin "Terres de Sienn 3" et ça chie grave dans les bottes des demi-elfes et des trois-quarts-nains.
Pour les autres, ils ont plus de bottes depuis longtemps.
Pas vrai Aarlog?
Bye et bon tout.

lundi 15 août 2011

Crème brûlée noyée

Tiens...
les vacances sont donc terminées...
Sans bronzages faute de soleil,
Et totalement noyées grâce à cette superbe BD sous l'eau, qu'est "Déluge".
Oui gentille étoile des mer qui me lit sur ton banc: "Déluge" est sortie!
Aussi et si tu veux vraiment être en accord avec ce mois d'Aout, achète Déluge.
y'en a déjà qui ont aimé visiblement.
Par exemple sur scenaario point comme.
Sinon, quoi d'autres?
j'ai bouclé "6° heure" dernier volume.
Ça devrait sortir bientôt.
J'ai aussi vu la couverture de "Doll's killer" Espagne.
Un bel ouvrage qui compilera les deux premier tomes avec en prime une troisième histoire sous forme de synopsis, qui clôturera totalement la vie de Juliette, la flic aux yeux tendres et à l'avenir aussi ensoleillé qu'un mois d'Aout à Rouen.
Et puis quoi...
je vais vite me dépêcher de planter un Hibiscus Bleu dans mon jardin avant que l'hivers n'ai définitivement dérouillé notre si bel automne.
C'est pas bon de planter en hivers.
Bye et bon tout.





vendredi 17 juin 2011

ratatouille d'impatiente

Dam'ned!
Déjà aujourd'hui et bientôt demain!
Et toujours ce bureau où trône un joli Mac sans fil.
Le wifi qu'on m'a dit, ça va te changer ta vie!
Plus de fil, plus de bordel, un ordinateur aluminium épuré et un plan de travail digne d'Ikéa ( on a les référence Design qu'on peut...). Bref une cuisine de rêve pour cuisinier scénariste.
Mais c'est pas vrai!!!
Mensonge, MENSONGES!!!!
Aro sur le baudet et persil dans les narines! !!!!!
Entre mes petits papiers pleins de notes mal écrites, mes deux tasses de petit déjeuner (café/thé), un vieux chasseur Tie  de la guerre des étoiles qui prend la poussière cosmique, la deuxième sourie crasseuse de mon vieux pc encore raccordé, Deux câbles USB dédiés à différents I-truc, un bouchon sans stylo et deux stylos loin de leurs bouchons, trois queues de pommes, un carnet, une lime à ongle (oui, se limer en rêvant, ça détend), un mouchoir témoin d'un vieux rhume et une mini Maglite qui éclaire un panda lubrique accroché à une prise USB, ben mon bureau...
C'est pas Ikéa.
Plutôt César
Ceci expliquerait le bordel compressé qui peut régner dans mes BD?
Meuh non.
Allez et sans rapport, une page très symbolique de certains moments de la vie de scénariste: L'attente avant la sortie d'un album.

Eh oui... Bientôt déluge!
Bye et bon tout.

mercredi 1 juin 2011

Poulet chasseur

Vous aimez les histoires drôles, légères et enjouées comme des dimanches de pluies ?
Eh bien Jean-Luc Istin vous a gâté en mettant en forme puis en ligne sur son blog, le synopsis magnifiquement illustré par Sergio Bleda du tome 3 de "Dolls killer".
Un synopsis qui clôt avec entrain et rayons de soleil, ma pochade sur les tueurs en série.
Comme je ne suis qu'un gros pompeur (rien que le rapport entre Dexter et Dolls vous le prouvera) j'ai copié le texte sur le blog de Jean-Luc et l'ai recollé en haut de mon blog.
ce qui ne vous empêchera pas d'aller faire aussi un tour chez Jean-Luc, bandes de petits surfeurs compulsifs.
Aussi donc et enfin, si l'un d'entre vous a envie de lire le fin mot de Doll's Killer, qu'il n'hésite pas.
Bye et bonne rigolade!

mercredi 27 avril 2011

Gigot de prénoms diffciles

"Appellez-moi Benjamin.
Ou Cézaron
Roger, Jeanne... Si vous n'êtes pas certains...
Mais par pitié non! 
Pas Pascal!!!!!"
C'étaient les premiers bêlements d'un agneau de mes amis.
Que j'ai revu ce W-E d'ailleurs.
Pour la petite histoire il s'était finalement fait joliment  appeler Allal.
Ils ont Trop bons goûts les moutons...

mardi 5 avril 2011

Fée du logis grillée

Ok.
J'ai oublié d'en parler.
Mais là je suis un peu à la bourre alors je surfe en oubliant la foule d'amateurs de femmes pas faciles.
Mais voilà, mon épouse qui elle même a du caractère, vient de me coller sur mon clavier un révolver collé sur ma tempe.
Tout ça pour parler de l'arrivée d'une autre de femme.
CARABOSSE!!!!




Elle vous attend d'ors et déjà sur les piles des librairies de partout dans ce monde francophone et vénusiens.
Et elle est pas contente.
Sinon, c'est une série en deux épisodes.
Aussi pour les amateurs de kilos de révélations à la pages, attendez donc la fin du deuxième tome avant de hurler au mystère et aux boules de gommes.
Une première critique?

Et puis quoi...
Déluge se colorise magnifiquement et devrait être bouclée pour fin Avril.
Je vous ai montré la couverture finalisée?

Et je file sortir mes recyclés.
Parce-que sinon, on est pas prêt d'y échapper, à cette montée des eaux.

jeudi 24 mars 2011

scéréales Killer

Sinon, Manu Larcenet a demandé à différents auteurs de bd, quels étaient leurs 5 disques préférés.
N'étant hélas pas un proche (ni même un simple lointain) de ce formidable ermite des réseaux sociaux (et tout aussi fabuleux auteur de petits mickey), je n'ai pu lui détruire ses rêves d'humanité musicale en lui donnant mes cinq disques préférés.
Aussi, là et puisque je commence un peu à trop à patauger dans la semoule pour continuer à scénariser honorablement, je vais vous perdre votre temps avec mes réponses à ce questionnaire.
Proust casse toi!
Et d'abord:
 "Synchronicity" de Police.
Y pas à dire "dododo dadada" c'est trop fort dans un album qui emprunte à la psychanalyse Jungienne.
En plus sans eux, J-S Bach il est que dalle.
Ensuite "Matzie"
D'accord, c'est pas un disque, c'est une chatte.
Mais faut il que je l'aime, pour pas l'avoir massacrée malgré ses p... de b... de m... de ... ... miaulements devant ou derrière ma porte.
Après y a ZAZ et son album dont je ne connais pas le nom d'ailleurs...
Et je fais ce choix en hommage à l'instigateur génial de ce questionnaire. J'ai pas tout compris, mais vu ce qu'il en dit régulièrement, il doit y avoir au moins du non euclidien dans les paroles de cette chanteuse.
Et c'est pas si facile que ça le non euclidien en chanson française.
Même Kali, il y arrive mal...
Mais bon, on est à trois et il en faut cinq.
Hem... "Coco rosie" avec l'album "la maison de mes rêves"
D'abord, j'aime bien les maisons. Surtout quand il fait froid et qu'il pleut sur le mississipi....
... Et que j'ai la clef de la porte d'entrée, oui, bien sûr.
Ensuite, réussir des mélodies pareilles avec autant de bruits de casseroles et de jouets en ferraille, c'est  un espoir pour ceux qui ont une voix de couvercle en étain comme moi.
Sans parler que ça me rappelle bizarrement qu'on peut concevoir des choses incompréhensibles et fantasques tout en tapant dans le merveilleux.
Enfin pour le cinquième album...
je pencherais pour "j'emmerde, le punk, le rock, le jazz et toutes les musiques institutionnalisées" .
J'offre d'ailleurs une tortue qui fait pouic pouic à celui qui me trouve le nom du groupe qui a fait ce dernier album.
Ah oui, la recette des "scéréales killer" est une idée de ma fille chérie qui tient un peu de son papa quand elle parle anglais.
Et je viens de recevoir "Carabosse "
Vous le trouverez dans toutes vos bonnes librairies le 1er avril.
Et vous l'achèterez!
Oui. Je veux m'offrir un nouveau blouson en cuir.
Bye et bon tout.

jeudi 17 mars 2011

Oeuf-poule façon création du monde

Bon, c'est vrai.
Autour de moi quelques mauvais esprits disent du mal de facebook.
Des histoires de censure et de puritanisme je crois...
Pour exemple ils prennent cet article sur l'une des oeuvres de Courbet (Gustave, pas Julien), effacé sans avertissement de notre univers social facebookien sous prétexte de pornographie.
Bheu...
C'est vrai aussi que je m'en tape de cette histoire de censure d'un groupe américain ultracommercial autour de "l'origine du monde".
C'est un peu comme si je m'étais interessé aux bonnes phrases du pape sur le sida, les capotes et tout ce qui fait le sel de la terre ( et quelque-fois son compost aussi).
Qu'est-ce qu'on pouvait attendre d'autre d'une entreprise en bourse ou d'une religion (en bourse) ?
Néanmoins je vais rajouter ma pierre à cette histoire d'origine du monde mise à mal.
Que les enfants ferment les yeux, on y écrit des trucs avec zizi dedans.
Cliquez-là
Comme quoi facebook nest pas le seul à s'y prendre comme un manche avec les foufounes.
Même s'il communique beaucoup moins bien...
Ah oui!
C'est vrai aussi que je trouvais cet excellent texte (à l'adresse indiquée plus haut) impossible à placer sur mon blog. Mais que finalement ça passe bien quand on évite les images et qu'on fait des longues phrases.
Douces les phrases.
Toutes douces.

vendredi 11 mars 2011

Croustipoulet

Autant ces poussins me réchauffent comme ils m'effrayent et me ... surprennent (faut que je parle à ma web-sorcière), autant la neige ne me fait pas froid dans le dos.
C'est pourquoi, toi qui me lis, tu peux aller acheter dans ta librairie préférée, la quadrilogie d'Ostruce toute reliée et à peine mise en vente.
9782803628803_cg.jpg


Oui!!! C'est du vrai neuf.
En bonus dans ce livre, grand fou qui te pioupioute les yeux sur mon nouveau papier peint, tu trouvera six pages, narrant la rencontre ferroviaire entre un sabreur expéditif, une sorcière à la langue bien pendue et un train tous feux tous flammes.
Et je file rêver de pirates.

jeudi 10 mars 2011

Ketchup gras

"Un vampire c'est qu'un truc qui suce et qui avale."
Sinon, il commence à me manquer, mon papier peint poussin-ragnagna.
Et j'ai prévenu que c'était une vrai recette de ketchup gras, ce post...

mercredi 23 février 2011

Céréales en duvet d'oie

"Rzzzz,  Rzzzz.
Rzzz Rzzzz
Rzzz, Rzzz.
Rrrrr?
Gggg... Gllshllllipp( petit bruit de salive qui remonte puissamment juste au moment de toucher la table du petit déjeuner)...
Rzzz; Rzzzzzzz......
Cloc (petit bruit d'un bol de café ultra fort qui retombe sur la table)
Rrrrrr, Rzzzzz...
Rrrplouf, rbloubloub (bruit d'une tête qui s'installe confortablement dans le bol de céréales ultra-énergétiques)
Rzblorzz blorzzz (devinez) etc; etc..."

France Inter, la berceuse d'une matinale ultra forte!

samedi 5 février 2011

cervelle frite au crétiniseur.

Il y a quelques années une très, très improbable machine extraterrestre était apparue dans la superbe série "Valérian et Laureline".
Cette machine était un "Crétiniseur  de Blux" (si je me souviens bien) et permettait de transformer en crétin toute personne qui l'approchait.
Aujourd'hui je le sais. Cette machine existe et est tombée sur terre.
Totalement inadaptée à la vie terrestre, elle a pris une forme animale et ne cesse de faire de terribles dégâts sur l'humanité en l'obligeant contre toute logique à lui prodiguer les soins les plus tordus.
Son nom: le Panda.
Son dernier haut fait de crétinisation:
Obliger docteurs et soigneurs à se déguiser en Panda pour s'occupper de lui.

(Photos extraites du magazine "Ca m'intéresse" n°360 février 2011)

Une autre fois je parlerais des films pornos Panda que de grands chercheurs ont tournés pour le même Bluxien noir et blanc...
Par décence pour les victimes du crétiniseur poilu, l'histoire ne dira pas si ce sont de vrais acteurs ou les chercheurs eux-mêmes qui ont joué dans les films...

Bye et bon tout

PS: Il est à noter qu'aucune banane du Tibet  n'a profité de ces faits pour exiger de leurs soigneurs qu'ils s'habillent en pyjamas jaunes. Et pourtant, comme tout-un-chacun le sait bien, ça les aurait bien aidés.
Une perche en bois de pelouse à celui qui trouve la morale à tout ça.)


mardi 1 février 2011

sauce cervelle-apéritif

"Un revenant arrivé,
C'est un revenu?"

Faux jeton de cheval au poivre

L'autre semaine, un anonyme s'est permis de poser sur ce blog un tract dénonçant la souffrance des chevaux amenés à l'abattoir pour finir dans nos assiettes.
Ultra sensibilisé par cet acte généreux totalement dénué de la moindre politesse, je me permet de rebondir et d'apporter ma contribution à tout ce savoir vivre apparu sur un jus de tour Eiffel.
Anonyme, profite donc à fond.
Avec un bon vin ce sera mieux.


FAUX FILET DE CHEVAL ET SA SAUCE AU POIVRE

Pour 4 personne(s)


- 800 g de faux filet de cheval assez épais
- 1 filet d'huile de tournesol
- Sel
- Du poivre concassé

Pour la sauce :
- 2 échalotes
- 5 cl de Porto
- 10 cl de fond brun de veau (en poudre...)
- 10 cl de crème fraîche liquide
- Poivre concassé
AdTech Ad

PREPARATION

1
Chauffez la crème et infuser comme un thé du poivre en quantité assez importante dans la crème chaude mais hors du feu pendant 30 minutes avec un couvercle. Passez au chinois pour récupérer la crème infusée.
2
Salez et poivrez vos faux filets et les cuire dans une poêle très chaude pour les saisir. Respectez vos appoints de cuisson.
Sortez la viande et la garder dans un endroit tiède.
3
Mettez les échalotes dans la poêle à feu doux pour les faire revenir doucement.
Ajoutez le porto et faites-le réduire de moitié.
4
Ajoutez le fond brun et la crème infusé au poivre et réduisez jusqu'à une consistance nappante.
Nappez la viande et servez !


Ano mon pote, profites-en donc aussi  pour aller saluer le site "750 g.com" qui m'a bien aidé.
http://www.750g.com/fiche_de_cuisine.2.123.39717.htm
Bientôt je parlerais des trucs sociaux qui pissent sur la vie privée et des petits chats qui pissent tout court.
Pour les chaines de l'amitié là c'est trop fort pour moi. je laisse les Hackers et les témoins de Jéhovah s'en occuper.
Bye et bon tout.


vendredi 28 janvier 2011

soupe de mémoire noyée

Bon, c'est du piratage.
Mais les images sont vraiment petites.
Si Roland Cat se sent volé, qu'il me le dise et j'enlèverais ces images.
Mais c'était trop fort de montrer l'une des sources de mes rêves humides.
Vraiment trop.





Sinon, pour le changement de ma charte "poussin égorgés", c'est juste ma sorcière électrique qui en a eu marre de saigner des yeux en lisant mes fautes d'orthographes.
Elle est si sensible ma sorcière.
Bye et bon tout.

jeudi 27 janvier 2011

Jus de tour Eiffel

Je me souviens quand j'étais môme.
J'étais tombé sur une photo dans "playboy"et... Oui je devais plutôt être ado...
Et cette photo représentait l'arc de triomphe parisien sous la mer. Des baleines passaient dessous (et non en dessous) et moi, jeune ado en manque de rêve humide, ben j'avais plongé.Oubliant les autres articles de fond de ce merveilleux journal de psychologie masculine, j'étais resté scotché sur ce paysage de rêve.
Des années durant j'ai continué à y rêver, m'arrêtant devant chaque édifice un tant soit peu mythique pour toujours les imaginer sous l'eau.
Aujourd'hui, moules et concombres de mer, Opiacés subaquatiques et tentacules luisant! Je peux hurler de tous mes évents:
Ce rêve est devenu réalité!



Et tout ça sans attendre une quelconque montée des eaux...
Bon j'ai préféré une tour Eiffel à l'arc de triomphe. Mais l'esprit y est et je crois qu'avec notre dame de Paris, il n 'y a pas plus onirique.
L'album sort bientôt et je peux vous assurer que les lecteurs vont plonger profondément.
Bye et bon tout.

lundi 17 janvier 2011

Citronade sanglante

Z'avez vus?
Ma sorcière binaire m'a tout refait mon blog!
Pas peu fier, je ne cesse de l'ouvrir pour me péter la rétine sur ce doux jaune citron.
Un doux citron lardé de coups de couteau et tout ensanglanté...
Ce qui n'et pas chose courante chez ce genre de fruit privé d'hémoglobine.
Enfin, ce citron peu banal me plait bien pour l'instant.
On pourra pas dire de lui qu'il a du sang de navet.
Tenez, si un jours j'écris une pochade sur un tueur en série,
Je l'appellerais "Jus de citron rouge".
A ce propos, est-ce qu'un fruit qui saigne a une âme?
Et si oui, ça compte comme un des cinq fruits et légumes qu'on doit s'avaler quotidiennement pour avoir droit de grandir malgré une quarantaine passée?
Bon allez, j'ai du boulot moi.

mardi 11 janvier 2011

Poule au pot orangé


Il y a des études qui commencent comme des coups de coeur.
Là, je regrette juste de ne pas avoir deux palpitants pour mieux garder l'équilibre.
Cette page est une étude de personnages pour un projet de "Pirate-fantasy".
Une histoire parlant d'une Succube partie faire la vie sur les mers après avoir dérobé le coeur du diable.
Un gros bazar en l'occurrence. Des batailles au sabre (le Kali Eskrima va être sollicité!) et au pistolet avec plus de rires que de larmes. Un truc entre "l'île aux pirates des caraïbes" (Deux films se cachent dans ce titre. Les trouverez-vous?) et "One piece".
Pour le reste "Carabosse" sortira bientôt avec le gros coffret d'Ostruce à ses côtés.
Je ne peux pas vous demander de tout acheter.
C'est cher tout ça.
Mais ils font des super prêts à 800% d'intérêts chez les vampires des crédits à la consommation.
Serez vous celui qui vendra son âme au diable pour acquérir mes oeuvres?
Je préviens: Je ne rembourse pas les déçus et les surendettés.
Ni les extraterrestres qui se sont perdus sur ma planète.
Bye et bon tout.





lundi 3 janvier 2011

pain de noel mou


Petit concour:
Qu'est-ce qui est blanc, noyé et sec à la fois?
Collant à mort sans vraiment l'être et qui ne cesse de me regarder avec tristesse quand je me penche sur le petit hublot?
Un hamster rigolard à celui qui trouve et m'aide à comprendre ce qu'est ce truc.
Et je donne un indice: Une panne de courant à 2 h du matin.
Pour le reste, oui.
2011 oblige, je me dois de le faire.
Je me souhaite à moi et tous mes amis, du succès plein d'argent et de reconnaissance, de la chair gaie et saine, de belles choses dans la tête et des discours politiques intelligents et imaginatifs.
Je souhaite aussi plein d'espoir de bonheur à la queue des kangourous et de bonnes ondes aux cous des girafes.
Une érection réussie à Joe la limace du vivarium de Peyrorades
Une idée équilibrée de l'habillement hivernal pour ma fille.
Un ski bien farté pour Hortense la moule rêveuse du port de Marseille
Et enfin pour rester classique; du bon temps pour toutes heures creuses.
J'ai du oublier des gens mais je leur fait confiance pour qu'ils se rappellent à mon souvenir.
Pour finir, la couverture du coffret Ostruce.


J'aime ce côté blanc et rouge.
Noel en diable non?
Et ça sort bientôt.
Pour le prochain post je vous montrerais d'autres belles choses en préparations.
Bye et bon tout 2011.