(1) Inutile de chercher dans le dico, ou sur wiki.... en fait, je suis juste scénariste de bandes dessinées.
Mais comme, apparemment, peu de gens savent ce que c'est qu'un scénariste de BD, j'ai inventé un nom pompeux aux consonances de grand savant... ça ajoute du mystère à ce métier bizarre...


Qui suis-je ?

Ma photo

Scénariste / auteur de BD :

Animation de stages / atelier BD / cours...
Rencontres, dédicaces...

lundi 29 décembre 2014

Ecrasé de pigeon sauce financière 4°

Et le père noël est passé.
Plus que 364 jours avant le prochain.
Déjà des idées de cadeaux pour la prochaine liste?
En attendant je poursuit mon conte à moi.
Avant dernier volet d'une histoire pleine de magie.
En effet, qui a déjà vu un caillou se faire tondre?
Bye et bon tout.



lundi 22 décembre 2014

Ecrasé de pigeon sauce financière 3°

Et voici donc la troisième partie de mon conte de Noël.
Faute d'une bonne nuit de sommeil, il est possible que la qualité très personnelle de mes traits et de mes textes, prenne une nouvelle dimension...
Bon courage avec celle-ci!



mardi 16 décembre 2014

écrasé de pigeon sauce financière 2°

Exceptionnellement je poste du caillou un autre jour.
La première page corrigée.
Et comme on approche de noël et que je ne savais pas quoi faire entre 2h et 4h du mat', je colle une deuxième page.
Ah la joie des insomnies!!



A noter dans la page 2 images 3 et 4, une rotation de l'objectif passant le seuil fatidique des 180° (les persos passent ainsi de la gauche à la droite et inversement).
Pour la technique, il est toujours risqué de faire passer des personnages d'un côté à l'autre de l'image. Si la scène et les persos ne sont pas bien posés, ça peu embrouiller le lecteur et l'amener à bruler sa BD, r'allumer sa console de jeu tout en envoyant quelque twitt anonymes en alexandrins grossiers au caniche allemand de sa voisine.

lundi 15 décembre 2014

Ecrasé de pigeons sauce financière.

Hello,
Pour les fêtes je lance un petit conte de Noël! Un peu de merveilleux et d'espoir dans ce monde de taré va nous faire du bien.
Ça devrait tenir sur plusieurs lundi.
Profitez!
Oh oui je remarque quelques coquilles... Elles seront corrigées demain.
Là je dois aller m'encanailler au théâtre.





lundi 8 décembre 2014

Cailloux en neige saucés

Avec les cailloux la patience prend bien des chemins.
Et pas toujours ceux de l'amour et des belles rencontres comme me le disait un bloc d'enrobé, après une histoire brève mais intense avec un 747 qui s'était crashé sur ses pieds.
L'idée originale me vient de Laurence mon épouse préférée.



lundi 1 décembre 2014

Pièce montée manuellement

Le truc c'est qu'un caillou ça a pas de mains.
Pour les scènes d'actions, torrides ou autres, c'est pas top...
...Mais on peut faire son cirque.


lundi 24 novembre 2014

Gaufres au choix

Dans le monde printanier de la bd, il existe plusieurs manières de faire des cases:
L'une d'elle est le gaufrier.
Un truc simple qui consiste à coller les cases comme sur une grille de gaufrier et de mettre des dessins à la place du nutéla, du sucre ou du gras de canard frit pour les plus épicuriens. Facile à faire mais pas si facile à bourrer. A cause de ces foutues cases qui jamais ne s'adaptent au dessin et à ses foutues bulles pleines de fautes et du plaisir coupable du scénariste onaniste.
Exemple:




lundi 17 novembre 2014

glace de punk poussiéreux

La question m'est venue le jour de mes quarante six ans, samedi dernier face à une superbe omelette norvégienne et une bonne crève:
Est-ce aussi bon de dessiner une omelette norvégienne que de la manger?
Toujours le nez pris, voici la réponse.



Sinon, j'ai l'impression d'avoir trouvé la bonne police de caractère, avec la taille aussi...
Ça vous va?

vendredi 14 novembre 2014

Rosetta de Lyon

Bon ok j'avoue, la mission Rosetta est passionnante.
Mais un truc me turlupine.
Là, leur unique plateforme embarquée depuis une dizaine d'année dans une mission sans retour, vient de se coller contre un caillou et n'a pas l'air de vouloir vraiment en bouger.
L'énergie déclinante, la plateforme a été lancée dans un forage désespéré qui vient de... planter.
Bon et s'ils lancaient la douzaine d'autres plateformes  qu'ils ont embarqués pour finir cette mission ultra-risquée sur ce foutu astéroïde.
Hem...
Non, y a qu'une plate forme?
Ils ont monté une super mission qui devait dépasser la décennie et qui ne pourrait probablement plus jamais être refaite du fait d'une économie mondiale pourrave et d'une philosophie humaine encore plus barrée; tout ça sans penser que plusieurs plateformes avaient plus de chance de réussir qu'une seule machine?...
Bon... 3 milliard de dollars et dix ans de boulots terminé en deux jours faute de matos.
Et c'est parait-il une victoire européenne...
Aussi je pose cette question qui me turlupine:
A ce niveau, ça aurait été quoi un gros plantage?
Pas ça quand même?
Bye et bon tout.


lundi 10 novembre 2014

Homelette au yaourt

Et maintenant la fin de cette bonne histoire de l'oncle Starbuck.
Je travaille sur la taille des textes et sur la forme des bulles.
Et sur d'autres trucs que je vous montrerais peut-être.
Si vous êtes sage comme gravier sous tombe.




lundi 3 novembre 2014

brouilli de porphyre fleuri

Bon je devais boucler cette histoire aujourd'hui, mais j'ai tenté de bosser différemment cette fois ci.
Mon écriture s'approchant de celle d'un hérisson sclérosé (elle pique les yeux...), j'ai décidé de taper mes bulles en direct sur Gimp, logiciel de dessin gratuit et paradoxallement fishtrement riche (que les labos pharmaceutiques et leurs remèdes miracles pour l'hépatite C et autres tueries démocratiques en prennent de la graine...). N'étant pas au summum de la technique j'ai chié grave dans la mise en oeuvre et là vous n'aurez que l'avant dernière partie des aventures d'oncle Studbecker.
Bon les textes sont pas tous bien taillés, mais dés la prochaine fois, ça ira encore mieux.





lundi 27 octobre 2014

Revenu de Porphyre sans financier

Un lundi ensoleillé de plus!
Etant en vacances il n'y aura que le minimum syndical: Une planche.
En tout cas, voici la suite des aventures de Boby (Non! Y a pas deux "b" chez les cailloux) et George.
Comme quoi les histoires d'amour romantiques ont toujours besoin d'un peu de porphyre pour s'immortaliser. L'oncle Starbuck Robert n'est toutefois pas d'accord avec ça... Tant pis pour les gravillons qui l'ont pas encore compris.



lundi 20 octobre 2014

Interlude au champignon noir

Et pour ce lundi, un premier interlude.
un dessin là juste posé pour essayer de comprendre la profondeur de champ dans un dessin. Tout n'est qu'affaire de clair et d'obscur.
Je reviens sur ce dessin pour mettre le doigt sur une chiure visuelle qu'on appelle un trait parasite.
En effet, en premier plan, le petit caillou à grande gueule a, sur la face, un trait vertical qui est (presque) dans la continuité visuelle du bord vertical de la falaise en arrière plan. Ce qui crée le sus nommé parasitage de l'image en risquant de mélanger visuellement caillou et falaise, premier plan et arrière plan.
Comme quoi, un simple dessin peut passer très facilement de l'oeuvre d'art parfaite et digne de tous les livres d'histoire de l'art et des meilleurs émissions d'art-intello-à-la-mode de france inter, à une sombre bouse digne d'un scénariste Dyslexi-myope tentant vainement de se faire passer pour un brave, courageux et néanmoins désinteressé dessineux de BD.
A bon entendeur, bye et bon tout.



lundi 13 octobre 2014

Roti de reflexions mal fagottées

Ok il pleut toujours et il fait froid aussi.
Mais le chauffage va être mis dans les bâtiments publiques. Ce qui est un plus pour tous ceux et toutes celles qui se battent vainement avec des radiateurs récalcitrants depuis la fin de l'automne et le début d'un autre. hein, non j'ai pas parlé d'un été ou d'un printemps.
En attendant, je me rend compte que depuis que je donne des cours de BD, je dissocie de plus en plus le dessin, de cet art narratif. La BD caillou en est le plus parfait exemple.
Je dessine avec des moufles gauche aveugles tout en arrivant à raconter des trucs.
Paradoxalement je n'ai jamais autant étudié le dessin et tout ce qui s'y rattache, des logiciels aux bouquins en passant par les nouilles aux beurre. Hein quoi les nouilles aux beurre s'écrivent sans "x"? Ouais... mais ça illustre bien cette magie de la BD qui permet tout sans rien.
Caillou.



Oh oui!
je tiens à remercier Bruno Bellamy pour le temps qu'il perd régulièrement à essayer de m'apprendre comment vivre en bonne entente avec Gimp.

lundi 6 octobre 2014

coeur de caillou sur salade

Et bon oui, il pleut.
Aussi pour réjouir ce monde gris, un peu de soleil sur porphyre énamouré!






lundi 29 septembre 2014

cour de cailloux sur lit de pierre

Ok il pleut en ce beau lundi.
Et les poussières brisent le coeur et font pleurer des verres de contacts trop tendres.
Mais est-ce une raison pour se laisser aller?
Aussi dans le cadre caillasse et page gratouillées, voici plusieurs pages faites pour vanter l'aprentissage de la BD.
Pour une publicité montée en quelques minutes, j'ai posé les grands thèmes technique d'une BD classique.
Cadrages tier et centre, plans larges, portraits, règle des 180°, champs contre champs et sauts de pages. Bref un florilège de ce que l'on doit connaitre ou apprendre si on veut raconter des bêtises avec un crayon et des bulles.







lundi 22 septembre 2014

Salade de gravier

Comme le disait ma dernière salade pendant un repas aux chandelles:
 "Je s'appelle bonjour!"
Non je plaisante, il n'y a qu'un homme plante capable de ce genre de pensée trop complexes pour ma laitue. Aussi c'est qui que moi vous s'appelle Bonjour et bon Lundi.
Avec un jet de cailloux sans prétention.

Bye et bon tout.

lundi 15 septembre 2014

1° caillou

En ce beau Lundi ensoleillé voici un premier délire dessiné avec les pieds.
Le truc est de poster ce genre de choses tous les Lundi.
 L'idée n'est pas de faire du bien mais pas du rien.
Bye et bon tout.




vendredi 5 septembre 2014

Plume au vent des dieux


Un ami vient de payer 500€ pour la réparation d'une voiture... qui n'est toujours pas réparée.

Les garagistes sont décidément les vrais maîtres du monde.
Ils ont même l'intelligence de faire croire à leurs banquiers qu'ils sont eux même les maîtres du monde.
Pour qu'on les laisse tranquilles en payant leurs bonnes volontés.
Serait-ce pour ça que je n'ai pas de permis de conduire?...
 Ni dieu ni maître!
Mais avec un compte en banque déplumé...
En attendant, je reviens cuisiner sur ce blog dés lundi prochain.
Avec de drôles de trucs...
Bye et bon tout.

jeudi 10 avril 2014

Tête de Web cochon

Internet! J'ai internet!!!
Yeah et crème fouettée!!!!!
Bon maintenant capitalisons et rattrapons le temps perdu.
D'abord j'emmerde mon opérateur F... qui m'a laissé six mois dans le warp!
Plus d'internet, plus de téléphone, plus de photos de pingouins, téléchargées sur les sites animaliers les plus inhumains et... tant de pauvres délocalisées, tant et tant de pauvres inconnues lointaines abreuvées nuits et jours par ma haine d'occidental en manque de drogue électronique.
Oui, pour m'avoir transformé en bête sans bit je te pisse dessus F...!!!
D'ailleurs je sais maintenant que si on recrute pour peaux de fesses, ces filles loin de nous et de nos problèmes, c'est pour leur éviter le coup de fusil que des types comme moi peuvent vouloir leur mettre pendant un moment d'égarement forcené.
Aussi je conchie f... (plus de "F" majuscule qu'il se le foute au cul) par égard pour ces pauvres hères que des boites pourries payent des misères à seul but de servir de martyr à nos tristes tropiques occidentales en recherches de services bradés.
Sympa cette phrase un poil polétique...
Ensuite quoi d'autre? Ah oui, je remercie Bouygue pro qui a mis deux jours
 pour envoyer un technicien raccorder un fil mal accroché sur mon réseau.
Effectivement je paye maintenant pas loin de 50 € par mois!
Peut être qu'il arrive un moment où un service doit se payer avec autre chose que des promos vicieuses et du sang de vierges.
Mais passons ces propos qui ne regardent que mon cerveau et ses notions d'économies mondiales aussi hasardeuses qu'un programme politique dans la poche d'un président de la république en pleine google-traduction de votes municipaux.
Depuis six mois qu'ai-je fait?
Alors j'ai sorti "Déluge 2".
En vente quelque-part!
Des lecteurs qui ont déniché l'album, m'ont avoués avoir beaucoup aimé! Certains ont même pleuré à la fin qu'ils ont trouvé poignante(non, pas au vu de la qualité de l'histoire!).
J'aime faire pleurer mon public. Aussi n'hésitez pas à m'envoyer vos selfie pleurants.
Oui! Depuis six mois les selfie en tout genre et sur toute espèce, de l'humain au plancton, étant devenue bien mode, je m'y met aussi dés ce retour.
Néanmoins, le concept de ce foutu selfie m'étant assez rhédibitoire ( amusez vous avec ce concept), imaginez bien que seules les salades et les anchois cuits à la vapeur (par égard pour leurs performances) verront leurs clichés publiés sur ce blog.
Pour en finir avec Déluge, je remercie vraiment Jean-Luc Istin pour m'avoir donné la chance de rencontrer un certains Jésus et de faire un si beau Bébé avec lui (quoi je blasphème?!...)!
Pour le reste, je bosse activement sur différents projets dont le moindre n'est pas la façade de ma gentilhommière, nouvellement ré-enduite crème à la vanille.
Aussi et en attendant des nouvelles BD, bye et bon tout.

mardi 25 mars 2014

Pigeons à la diable

Les jolies élections du mois de mars sont là.
Petit Haïku de circonstance.

"La haine croît,
La haine croit,
La haine croit n'importe quoi.
C'est à ça qu'on la reconnait..."

Ecrit entre Renne et Lorient, ça m'a été inspiré par un type qui conduisait tout en lisant son journal.
Comme me l'a dit ma tante: A une époque où la presse papier est si mal face au numérique, on ne va pas critiquer.
Et puis... OK. Le haiku n'a rien à voir avec mon conducteur informé, mais on s'en fout quand il pleut autant entre Renne et Lorient.
Bye et bon tout.